Histoire

L'Armée du Salut est créée au moment de la révolution industrielle dans les bidonvilles de l'Est londonien. Le fondateur du mouvement est l'anglais William Booth (* 1829-1912). Il a grandi à Nottingham (dans les Midlands, au centre de l'Angleterre). Le père de William, entrepreneur de bâtiments, voulait faire de son fils un « gentleman » mais des difficultés financières l'obligèrent à mettre fin à la scolarité de son fils pour le placer dans une maison de crédit, chez un prêteur sur gages. Durant sa jeunesse, William découvre l'Eglise méthodiste, où il prend la décision de suivre Jésus Christ. Il devient pasteur (méthodiste) avec un appel particulier pour l'évangélisation des foules.
 
Avec son épouse Catherine, il reconnaît que les personnes dans la misère sociale ne se rendent pas dans les églises. Il décida donc d'amener l'Eglise dans la rue. Son principe : soulager aussi bien l'âme que la détresse matérielle des Hommes.
 
Le mouvement, connu sous le nom de « Mission chrétienne de l'Est londonien » depuis 1865 s'organise et devient l'Armée du Salut en 1878. Elle se répand rapidement dans tout le Royaume-Uni et à l'étranger. En Suisse, les réunions de l'Armée du Salut ont commencé en 1882. A ses débuts, le mouvement y rencontre de grandes résistances et sera même interdit dans les cantons de Genève et de Neuchâtel. Du reste, les officiers pionniers, dont la fille Booth, sont arrivés à Neuchâtel, en janvier 1883. Les assemblées du soir seront interdites mi-février. Catherine Booth et deux officiers sont emprisonnés à Neuchâtel, une douzaine de jours. Enfin, l'Armée du Salut convainc par ses œuvres, jusqu'à gagner la sympathie de la population et la reconnaissance des autorités.

 

En 2006, l'Armée du Salut de Moutier a fêté son centenaire. En effet, c'est en 1906, le 6 janvier, que l'Armée du Salut s'implante officiellement à Moutier, à la Rue de la Prévôté. Jusqu'en 1906 les réunions salutistes se tenaient dans une maison hospitalière, près de Perrefitte. Puis à partir de 1915, l'Armée du Salut occupe les anciens locaux de l'Ecole italienne, créée au moment du percement du tunnel du Moutier-Granges. Elle changera encore de lieu, puis en 1977 elle finit par occuper ses locaux actuels à la rue des Oeuches 23.

Dimanche à 10h,   grâce matinée

Fermeture estivale de la brocante

Du 12 juillet au 13 août

Culte de l'été en commun

15 juillet à l'Eglise baptiste,

05 août à la Fraternité chrétienne,

12 août à l'Action biblique